Appréciation du film-Tour Eiffel (Paris, Je Táime)

Le Tour Eiffel (Paris, Je Táime)

Le film, « Tour Eiffel » a été réalisé par Sylvain Chomet. C’est l’histoire d’un garçon qui décrit comment ses parents qui sont les mimes, s’est réuni et est tombé amoureux. Le film est tourné à « La Tour Eiffel, Avenue Gustave Eiffel, 75007, Paris, France », Parc du Champ de Mars 5 Avenue Anatole France 7th arrondissement. L’emplacement est important car la Tour Eiffel a été initialement critiquée par des intellectuels Français comme étant « inutile » et « ridicule » mais plus tard est devenue monument le plus visité et aimé dans le monde. L’histoire des mimes est remarquablement semblable à celle du monument et donc l’intrigue procède à l’emplacement de la Tour Eiffel.

La musique de fond, surtout à la fin, à l’effet plus apaisant sur les spectateurs. Le son et les images sont habilement coordonnée suscitant des émotions plaisantes à la fin du clip. Les couleurs largement utilisés dans le film sont en noires, blanches avec une touche de rouge. Il comprend également la verdure et la couleur verte est donc importante avec beaucoup de gris utilisé dans les structures. Cela indique probablement la juxtaposition de fécondité ou de bonheur et de solitude et tristesse. Les protagonistes du film comprennent le mime mâle, qui est solitaire et cherche désespérément à trouver l’amour. Cependant il n’est pas capable de faire ainsi car il est toujours ignoré, traités inférieurement ou est se moqua d’être un mime. Il essaie d’oublier cela et de poursuivre avec la vie positivement, mais se rend compte combien il est difficile de se convaincre à tous les temps. Le second protagoniste est le mime femelle, qui sans doute fait face au même problème que le mime mâle. La réunion de ces deux mimes ouvre la voie du bonheur à la fois de leur vie. Le troisième protagoniste est le petit garçon, le fils des mimes, qui est le narrateur de son histoire. D’autres personnages sont une femme de la police à l’aire de stationnement, une paire de jumelles âgées, couples, touristes, un policier et un prisonnier.

À la fin la représentation picturale de Paris la ville de l’amour, représenté par la Tour Eiffel lumineuses et élégantes crée une »romantique qui est digne du film ainsi que justifie le titre « Tour Eiffel » et le sous-titre « Paris, je t’aime. » De même la scène finale dans lequel le fils des mimes est renversé par ses camarades de classe pour être leur fils, est belle comme ses parents, les mimes apprenez-lui à ignorer la négativité et de trouver son propre genre de bleu à la plus gris du ciels. Le clip, en se basant sur les mimes, repose principalement sur les signes non verbaux. Il fait usage d’effets visuels judicieusement et avec brio et élégance. Aussi l’imagination utilisée par les mimes se connecte bien avec la nature artistique et créative de Paris qui était la raison derrière la construction de la Tour Eiffel brillant. Paul Putner et Yolande Moreau servent remarquablement mimes et apportent vivacité au monde physique illusoire des mimes. Quelques photos époustouflantes de la beauté de la nuit de Paris figurent notamment le magnifiquement éclairé vers le haut de la Tour Eiffel. Une vue de la Tour Eiffel est panoramique et complet.

Selon moi, le film est une comédie romantique simple avec un message très positif que si vous croyez que les rêves deviennent réalités alors il ne peut échapper à votre amour indéfectible.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store